INTERVIEW

3 questions à Matthieu Vincent

3 questions à Matthieu Vincent, directeur de l'hippodrome de Chantilly

M. Vincent nous explique le fonctionnement de cet hippodrome d’exception.

1 - Quelle est l’activité de France Galop à Chantilly ?

Chantilly tient la première place des centres d’entraînement européens avec près de 2 500 chevaux à l’entraînement. 70 % des champions qui courent sur les hippodromes français sont à l’entraînement à Chantilly. On retrouve ces pur-sang sur les hippodromes du monde entier, comme aux Etats-Unis, en Australie, à Hong-Kong, Singapour ou au Japon, ou encore en Angleterre ou en Irlande.

L’activité hippique est historique à Chantilly puisqu’elle y est officiellement implantée depuis 1833, ce qui fait de l’hippodrome de Chantilly l’un des plus anciens d’Europe. “L’Entraînement” à proprement parlé est aujourd’hui réparti sur les différentes communes de Gouvieux, Lamorlaye, Coye-La-Forêt, Avilly Saint Léonard et Chantilly. Il s’agit du plus grand et du plus fonctionnel centre d’entraînement de chevaux de courses avec une surface de 1900 hectares consacrés à l’entraînement et gérés par France Galop.

 

2 - Parlez-nous de l’impact économique sur le territoire du centre de Chantilly ?

Pour assurer l’ensemble des travaux d’entretien de cet espace immense, France Galop Chantilly compte 79 emplois permanents et 21 emplois saisonniers.

En outre, France Galop Chantilly, le centre d’entraînement, et ses pur-sang, participent activement à l’économie de la Filière qui regroupe environ 77 000 emplois directs sur l’hexagone.

L’activité “entraînement du cheval de courses” génère environ 2 000 emplois directs ou indirects ce qui représente 10% de la population active de la Communauté de Communes de l’Aire Cantilienne. Parmi ces professionnels, plus de 110 entraîneurs ont choisi ce lieu magique pour obtenir le meilleur de leur pur-sang et emploient 1 000 cavaliers d’entraînement travaillant et habitant dans l’agglomération, plus de 160 jockeys sont également installés à Chantilly, et on trouve des cliniques vétérinaires et quelques 20 docteurs vétérinaires dans l’agglomération.

L’activité hippique crée également des retombées économiques d’importance grâce aux évènements dont le cheval est acteur principal : l’hippodrome de Chantilly reçoit chaque année près de 60 000 personnes à l’occasion des 44 réunions de courses qui sont organisées par France Galop, dont les célèbres Prix du Jockey Club et Prix de Diane.

Enfin, l’hippodrome de Chantilly est depuis quelques années  le théâtre magique au cœur duquel a lieu un concours hippique cinq étoiles dont le Jumping International du Global Champion Tour.

 

Où peut se former un jeune intéressé par les métiers de la filière ?

L’Afasec forme les professionnels du monde du cheval à l’Ecole des Courses Hippiques du Moulin à Vent : cette école d’application dotée d’une écurie de plus de 30 pur-sang accueille chaque année 210 élèves, encadrés par des animateurs, éducateurs et intervenants spécialisés.

Conception - réalisation : RDVA - www.rdva.fr