INTERVIEW

3 questions à Khader BERREKLA

3 questions à Khader BERREKLA, architecte et président de l’association Eurêka
www.association-eureka.fr

 

M. Berrekla nous explique les bénéfices potentiels du territoire si la France accueillait la prochaine Exposition Universelle.

 

1 - La dernière Exposition Universelle en France était celle de Paris en 1900. Qu'apporte une exposition universelle à un pays ?

En invitant le monde à se retrouver autour d'innovations techniques, du partage culturel et artistique, il s'agit pendant les six mois de cet événement, de mettre en lumière un pays tout en permettant des retombées durables. C'est l'occasion de renouer avec une ambition et un optimisme qui, en ces temps de crise, manque beaucoup.

La Tour Eiffel ou le Grand Palais, par exemple, apportent encore aujourd'hui des retombées significatives à la France d'un point de vue économique, mais aussi culturel et en terme d'image. Un tel événement contribue durablement à la valorisation d'un territoire et donc à la création de richesses.

 

2- Quelle est l'organisation autour de la candidature de la France? Et quelles sont les échéances ?

La candidature française s'articule autour de deux grandes instances. Une association (Expo France 2025), présidée par Jean-Christophe Fromantin (maire de Neuilly-sur-Seine), porte le projet. Un délégué interministériel, Pascal Lamy, a été nommé par l’État.

La proposition de la France est de réinventer le modèle de l’Exposition Universelle en mettant l'accent sur l’expérience du visiteur à la fois interactive, immersive et collaborative. Il s'agit de rompre avec le site unique et clos pour tendre vers un dispositif polycentrique, permettant de mieux impliquer les territoires. Le projet s'articulera donc autour de trois strates : un « village global », des forums thématiques » répartis dans le Grand Paris et les métropoles régionales, et les « détours » ou « flâneries » mettant en lumière des événements ou sites. Le dépôt de la candidature est prévu pour mi-2016, et le vote se fera en 2018.

 

3 - Quelle pourrait être le rôle du Grand Roissy dans cette Exposition?

La candidature française a eu la très bonne idée de chercher à associer tous les territoires qui le souhaitent dans la construction du projet. Je crois que c'est une véritable chance à saisir pour le territoire de Roissy. En plus de constituer, de fait, la porte d'entrée internationale de l'Exposition Universelle avec les deux aéroports de CDG et du Bourget, le territoire dispose d'atouts importants pour jouer un rôle majeur dans la candidature. D'importantes capacités hôtelières, une dimension culturelle en développement, des lieux d'exposition et de congrès, existants et en projet. Un potentiel de développement qui permettrait par ailleurs d'accueillir un – voire plusieurs – des « forums thématiques » de l'Expo 2025. Ainsi le « Colisée » de Tremblay ou le « Dôme » de Sarcelles pourraient accueillir « l'Agora des Arts », le vieux-village de Goussainville le « forum des nouveaux patrimoines », et une partie du site PSA d'Aulnay la « Galerie des Arts »… Un tel projet sur notre territoire aurait un triple bénéfice : une dimension fédératrice permettant de mettre tous les acteurs – économiques, politiques, habitants – autour d'un projet valorisant pour tous. Une opportunité à saisir pour donner une véritable identité au Grand Roissy. Ce serait également l'occasion de renforcer de façon significative l'attractivité et le dynamisme du territoire sur le plan international.

Conception - réalisation : RDVA - www.rdva.fr